Description du projet

AMITER

L’archipel de la Touques

La ville de Touques se situe dans un estuaire, un paysage mouvant façonné par l’érosion et la montée des eaux. C’est la rencontre de paysages oniriques : terre et mer, eau douce et eau salée, littoral et marais. En ce fond de vallée, l’urbanisation a augmenté l’exposition aux risques, et les prévisions de la montée des eaux induisent un déplacement de l’estuaire vers l’arrière pays et une transformation du vivant. L’angle de vue adopté consiste à visualiser le territoire comme un ensemble organisé en archipel d’îles dont les limites constituent un réseau inondable global support au(x) vivant(s) des différents milieux (la faune, la flore, l’eau, l’homme…).

Le site Enedis devient le port de l’Archipel avec comme nouvelle vocation de développer la fréquentation de la Touques par les locaux et les touristes. « L’archipel de la Touques » est un projet de quartier inclusif, sobre et durable avec comme support l’eau et le végétal, s’appuyant sur une approche urbaine favorable à la santé, au bien-être et au confort quotidien.

Archipel / estuaire / port / dunaire / marge / rivulaire / fertile / inondable / incertitude / aléa / opportun /habiter les milieux / marais / littoral / urbanisme du vivant

Localisation : Touques (14)

MOA : AMITER (PUCA, CEREMA, Ministère de la Transition Ecologique)

MOE : DEMAIN architecte paysage, [aMUA], Les Architectes Urbains

Superficie : 4ha

Type de mission : Concours

Année : 2021