Description du projet

Faire 2019

Oasis suspendu – Fontaine 3.0

Equipement public / low-cost / îlot de fraîcheur / reconquête végétale / recyclage plastique

Face à la problématique du réchauffement climatique et à l’adaptabilité des espaces publics en ville vis à vis de ces contraintes, nous envisageons une installation capable de créer des oasis de fraîcheur suspendus et autonomes en milieu urbain. Nous proposons de créer des arbres/jardins (totem) qui ne nécessitent pas d’entretien et qui disposent de leur propre réserve en eau pour leur arrosage.

Nous utilisons la végétation pour “temporiser” la fraîcheur entre l’hiver et l’été grâce à son feuillage. Cette logique de biomimétisme inspirée de la nature nous incite au réemploi d’une ressource naturelle à travers un support recyclé (bouteilles plastiques) pour alimenter les plantations. Nous prévoyons de stocker l’eau nécessaire à l’arrossage de 4 mois de période sans pluie pour les plantations.

Notre initiative s’insère aussi dans le re-questionnement des fontaines en ville. Après la fontaine ornementale 1.0 (points d’eaux décoratifs et potables) et la fontaine ludique 2.0 (miroirs d’eau, jets d’eau, brumisation) qui nécessitent des installations complexes et qui gaspillent la ressource en eau, notre réflexion se concentre sur la fontaine 3.0 autonome et locale ou l’eau est valorisée précieusement. Nous voulons aussi démocratiser cette ressource en proposant une installation à faible coût et extensible par multiplication d’éléments (de l’arbre à la forêt).

Notre projet se constitue d’une structure en bois disposée sur une forme hexagonale afin de créer un réseau d’éléments. Cette armature porte une façade composée des bouteilles recyclées, en charge de la récupération des eaux pluviales et de la protection du milieu intérieur. A l’intérieur, un jardin de fraîcheur, exubérant et foisonnant, assure un microclimat au centre de l’installation.

La façade extérieure est supportée par des gabions de bouteilles plastiques et un géotextile végétalisé. Le gabion agence les bouteilles plastique mises en réseau pour arroser les plantations. Le géotextile planté (mousse humide) crée un filtre protecteur vis à vis du vent et de l’ensoleillement pour les plantations se trouvant dans la face intérieure.

L’intérieur est constitué de plantations disposées sur des bacs de terre recyclés (bouteilles découpées). Cette végétation constitue alors l’oasis de fraîcheur à différentes échelles : jardin d’ombre, augmentation de l’humidité grâce à l’évapotranspiration des plantes, création de flaques d’eau au sol. Un réseau d’arrossage interconnecte les bouteilles en plastique aux plantations.

Cet événement urbain et de fraîcheur intégrera une grande assise à sa base et sera constitué comme un jardin surprise, lieu d’événements et de rencontre. Il sera équipé d’un système de mise en lumière et d’un miroir poly-facettes accentuant la liaison entre la terre et le ciel, l’ombre et la lumière.

Localisation :
Paris
Programme :
Installation espace public
MOA :
Faire 2019
MOE :
DEMAIN, Studio JOA, G. Rodère
Superficie :
24m2
Type de mission :
Concours 2019